Septembre 2017
Septembre 2017

L'immeuble actif du futur

TECHNOLOGIE SOLAIRE

Inauguration à Francfort du plus grand bâtiment à énergie positive d'Europe. La technologie agit ici dans l'ombre, alors que les résidents profitent de leur logement de l'emplacement et de la vue sur l'extérieur. En outre, ils peuvent consulter leur consommation et leur production d'énergie à tout moment.


Connexion avec le mot de passe du magazine

Merci de l’intérêt que vous portez à nos contenus. Les abonnés de la revue spécialisée metall trouveront le mot de passe pour l’accès intégral dans les informations légales de la version imprimée actuelle. Le mot de passe change tous les mois.

Si - en tant que professionnel dans les domaines de la construction métallique, en acier et de façades - vous n’êtes pas encore abonné à la revue spécialisée metall, ne perdez plus une seconde et souscrivez dès à présent votre abonnement ici.


Connexion en tant qu’utilisateur enregistré

Inscrivez-vous maintenant pour lire cet article.
Inscrivez-vous pour lire les différents articles et payez très facilement par carte de crédit. (CHF 5.- par article)
En tant qu’utilisateur enregistré, vous pouvez accéder à tout moment à l’article acheté.

Avec les possibilités qu'elle offre aujourd'hui, la construction solaire n'entrave pas l'architecture, mais lui donne de nouvelles fonctions et une plus grande liberté. La mission à laquelle se sont attelés les planificateurs du plus grand bâtiment à énergie positive d'Europe à ce jour peut à juste titre être qualifiée d'« herculéenne ». En effet, des constructions aussi grandes et aussi compactes autoalimentées par l'énergie solaire sont jugées irréalisables : la densité de population, et avec elle la consommation d'énergie dans le bâtiment, est trop élevée tandis que les surfaces disponibles pour capter l'énergie solaire sont insuffisantes.
La planification et la construction du bâtiment neuf auront duré 5 ans.
« Cinq années bien nécessaires », au dire de l'architecte Manfred Hegger. Son bureau de Cassel, HHS Planer + Architekten, a réalisé le bâtiment actif en collaboration avec les planificateurs d'énergie EGS-Plan de Stuttgart et les ingénieurs en structures porteuses Bollinger + Grohmann ; la direction des travaux était confiée au bureau Schneider + Schumacher. Le maître d'ouvrage n'est autre que la société municipale de construction de logements ABG Frankfurt Holding.
Un « mini-terrain » idéalement situé
Mesurant 150 m de long sur seulement 9 m de large, ce terrain servait de parking car il était considéré comme inconstructible. L'entêtement du promoteur tient en grande partie à son emplacement situé à moins de dix minutes à pied de la gare principale de Francfort et à deux pâtés de maisons seulement des rives du Main. Son côté sud capteur d'énergie solaire est également exposé au bruit puisqu'il donne sur la Speicherstrasse très fréquentée. Au nord, le bâtiment fait face à une place plantée d'arbres aux allures de cour. Au total, 74 appartements sont répartis sur les sept étages ; le rez-de-chaussée héberge deux magasins ainsi qu'une station d'autopartage publique pour voitures électriques. Il est prévu qu'elles soient rechargées grâce à l'excédent de courant produit par les installations photovoltaïques sur le toit et la façade. Tous les appartements disposent d'un espace extérieur privatif, une loggia côté sud ou un balcon aux extrémités et sur la façade nord du bâtiment.