Septembre 2020
Septembre 2020

Comment éviter les dommages au verre

Technique du verre

Sur les chantiers, les allées et venues sont nombreuses. Le gros œuvre n’est pas encore terminé, que déjà les fenêtres et les éléments de façade sont installés. Et bientôt interviendra la pose du verre. Les artisans sont aujourd’hui soumis à des contraintes de temps importantes et des dommages irréparables sur les éléments de construction peuvent vite arriver. Produit fragile, le verre est tout particulièrement à risque. Le fabricant de verre Saint-Gobain donne des conseils pour éviter les dommages.


Connexion avec le mot de passe du magazine

Merci de l’intérêt que vous portez à nos contenus. Les abonnés de la revue spécialisée metall trouveront le mot de passe pour l’accès intégral dans les informations légales de la version imprimée actuelle. Le mot de passe change tous les mois.

Si - en tant que professionnel dans les domaines de la construction métallique, en acier et de façades - vous n’êtes pas encore abonné à la revue spécialisée metall, ne perdez plus une seconde et souscrivez dès à présent votre abonnement ici.


Connexion en tant qu’utilisateur enregistré

Inscrivez-vous maintenant pour lire cet article.
Inscrivez-vous pour lire les différents articles et payez très facilement par carte de crédit. (CHF 5.- par article)
En tant qu’utilisateur enregistré, vous pouvez accéder à tout moment à l’article acheté.

Pendant la construction, le verre est soumis à des contraintes mécaniques, climatiques et chimiques. Certains corps de métier peuvent causer la projection de substances hautement alcalines, comme de l’eau de béton ou de ciment, de l’enduit ou encore du mortier, qui attaquent le verre et l’opacifient. Les dommages mécaniques ne sont pas non plus à exclure pendant les travaux.
La pression des délais résulte souvent en des durées de chantiers réduites. Le temps de séchage du gros œuvre est raccourci, le taux d’humidité dans l’air est élevé dans le bâtiment et se condense sur le verre.

Bien protéger le verre
Les films de protection contribuent à protéger durablement le verre contre les dommages et l’encrassement. Un film de protection peut même être appliqué directement sur le vitrage. Une prudence particulière s’impose toutefois pour les vitres à revêtement extérieur : si les vitres sont couvertes d’un revêtement spécial, tel que SGG Bioclean ou SGG Bioclean II, il convient de s’assurer que le film de protection est bien compatible avec le revêtement en question avant de le coller directement sur le vitrage. Saint-Gobain propose à ses clients une liste de produits validés.
Si le film est en revanche placé sur le cadre de fenêtre, seuls des rubans adhésifs adaptés peuvent être utilisés. Ils doivent être compatibles avec les peintures et joints utilisés, ainsi qu’avec les différentes surfaces, et être retirés rapidement après utilisation. Le film peut aussi être installé sur toute l’ouverture. Dans ce cas, les fenêtres doivent rester ouvertes en bascule jusqu’au retrait du film, afin d’éviter toute condensation sur le verre.